Les Gobelins ont vu Les adieux à la reine

Publié le par les gobelins

Et ils ont été bien déçus!

 

La profusion de costumes et le talent de certains acteurs rendent le film regardable mais en aucun cas à mon sens un grand film.

 

original_590988.jpg

 

Les critiques étaient excellentes, l'intention du réalisateur louable: montrer du point de vue d'une suivante de la reine les réactions des habitants de Versailles face à l'approche de la révolution et comment leur mode de vie en vase clos les prive de la compréhension des évènements.

 

Voici mon avis en quelques mots:

 

Les costumes: je vous renvoie à l'excellent blog Le temps de l'Elégance, où vous trouverez une analyse plus pointue que la mienne. Néanmoins le choix des couleurs et de certains modèles m'ont choqué: le vert fluo de la robe de Madame de Polignac, même en rideau les motifs auraient été moches; et la robe laçée à l'arrière de la lectrice, incohérent avec la scène où on la voit se vêtir seule.

 

La mise en scène: le huit clos auraient pu être vraiment intéressant, mais il manque quelque chose à la mise en scène, le petit plus qui sépare le fil du Film. Par ailleurs en voulant traiter à la fois du politique et de l'amoureux les deux sont baclés et les gobelins sont restés sur leur faim. Quelques scènes sont aussi d'une bêtise sans nom et inutiles, uniquement là pour arracher l'empathie du spectateur.

 

Le langage: si la volonté était de moderniser l'époque alors autant transgresser les codes historiques franchement, comme le dernier Trois mousquetaires. Les dialogues m'ont semblé pauvres et sans grand intérêt. On est loin de la virtuosité d'un Ridicule ou d'un Molière.

 

L'actrice principale: Léa Seydoux, incarnant la lectrice de la reine. Mal dirigée, elle confère à son personnage une agressivité incongrue à l'encontre de toute personne qu'elle croise à l'exception de la reine. Là encore on transgresse ou on respecte, une hierarchie stricte existait aussi parmis le personnel de Versailles qui n'est pas rendue.

 

Je salue néanmoins la prestation de Diane Kruger qui campe une reine riche en contradictions. C'est pour moi la première actrice qui a su exprimer la complexité de ce personnage: le spectateur s'attache à son côté enfant pour être aussitôt glacé par ses exigences de reine et ses caprices de femme.

La grande réussite du réalisateur est de nous offrir une reine ni adorable ni détestable et de rendre au personnage son humanité.

 

Bon j'espère au prochain film pouvoir vous offrir une critique favorable.

Les gobelins ont vus un certains nombre de navets ces derniers temps qui ne méritaient pas un article. Les adieux à la reine n'en sont pas un, mais il manque....le géni!

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Liette 12/04/2012 14:19

Oui, hier !
Cf mon blog ;-)

elemm 11/04/2012 07:11

Au moins on aura économisé 10 euros grâce à toi!
Quelqu'un a vu Marylin? Je serais bien allée le voir, moi...

Pandora 08/04/2012 23:04

ba moi j'ai bien envie de le voir ^^

Liette 07/04/2012 11:14

Moi qui déjà avait trouvé la bande-annonce particulièrement neu-neu...
;-)